Bernard Arnault, président du groupe français LVMH (Moët Hennessy Louis Vuitton), et Yves Carcelle, président de Louis Vuitton, ont annoncé la future naissance de la Fondation Louis Vuitton pour la Création, en 2010, à Paris. Située au cœur du Jardin d’acclimatation, cette fondation accueillera la collection privée de Bernard Arnault ainsi que des expositions temporaires. Les travaux, estimés à 100 millions d’euros, doivent débuter cette année.

Fondation Louis VuittonNé de la fusion entre Moët Hennessy et Louis Vuitton, en 1987, le groupe LVMH est aujourd’hui le leader mondial du luxe, avec un chiffre d’affaires de près de 14 milliards d’euros pour l’année 2005. LVMH possède en effet une cinquantaine de marques prestigieuses, réparties dans 5 branches d’activité : la mode et la maroquinerie (Louis Vuitton, Christian Dior, Fendi, Céline, Kenzo, Marc Jacobs…), les vins et les spiritueux (Hennessy, Moët & Chandon, Dom Pérignon, Veuve Clicquot, Château d’Yquem, Mercier…), les parfums et les cosmétiques (Guerlain et les parfums Dior et Givenchy…), les montres et la joaillerie (TAG Heuer, Zenith, Chaumet…) et la distribution sélective (Sephora, DFS, le Bon Marché et la Samaritaine).

Fondation Louis VuittonLe projet de la Fondation Louis Vuitton pour la Création artistique s’inscrit dans la tradition de mécénat du groupe LVMH, premier mécène privé de France. Ainsi, entre 1991 et 2006, LVMH a financé vingt-six expositions nationales (Van Gogh, La Tour, Cézanne, Gauguin, Dubuffet, Picasso, Matisse, Yves Klein…), d’importantes rénovations (la bibliothèque de l’Opéra de Paris…), et de nombreuses créations contemporaines (Woyzeck et Poetry, mis en scène par Bob Wilson, Casino d’Annette Messager, et des œuvres de Doug Aitken, Gary Hill, Ange Leccia ou Nan Goldin). Principal actionnaire du groupe français, Bernard Arnault est lui-même un grand passionné d’art. Dès l’entrée du siège de LVMH, à Paris, au 22 avenue Montaigne, le ton est donné : une reproduction d’un pont réalisé par Chris Burden trône majestueusement dans le hall, alors que dans le patio central, une sculpture de Richard Serra fait face à une autre sculpture de Matthew Barney, génial mari de la chanteuse islandaise Björk.Fondation Louis Vuitton

Avec 4.200 m2 de galeries, une terrasse couverte sur le toit et un auditorium, le bâtiment ressemble à un gigantesque vaisseau de verre futuriste. Rien d’étonnant à cela, puisque sa réalisation a été confiée à l’architecte canadien Frank Gehry, déjà maître d’œuvre du musée Guggenheim de Bilbao, du DZ Bank Building de Berlin, du Walt Disney Concert Hall à Los Angeles, et du Frederick R. Weisman Art Museum de l’université du Minnesota, à Minneapolis. Professeur d’architecture à l’université de Yale, Frank Gehry est considéré comme l’un des plus grands architectes vivants.

La Fondation Louis Vuitton sera, en Île-de-France, unique en son genre, puisque l’autre grand mécène français, François Pinault, couronné «acteur numéro un de la planète contemporaine» par ArtReview et le Wall Street Journal, a préféré exporter sa propre collection à Venise, au sein du Palazzo Grassi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here