VIVA BEAUJOLAIS! (Hymne joyeux)

In Essay by Mademoiselle Fois de Gras0 Comments


par Mademoiselle Fois de Gras

is-this-diet-the-answer-to-alzheimers-disease_-2

Ya des oenologues
qui crachent leur vin
Y en a qui le machent
comm’ si c’était du pain
(c’est malin)
y en a qui l’chantent
comm’ des chansonniers
Mais moi, c’qui’m’plait dans l’Beaujolais,
c’est son bouquet

c’est pas un bouquet d’violettes,
ça pouss’ pas sur le rosier.
Mais tout comme
ça m’monte à la tête,
alors moi aussi, pas vrai?
Après un bon p’tit coup’d’Beaujolais
au déj’ner
c’est la fête
et j’commence à chanter:

-“Y a des villes ou on’s’tap d’la bière
dans les bouges les buvettes les cafés
mais nous aut’ de la Ville Lumière
on boit seul’ment ce qui nous plait
On n’aime pas la bière nous autres français
on boit que du Beaujolais.

“Y a des villes à’mettre en bierre
ya des villes cim’tières
y’a des villes frontières dans les pays de l’Est
“Y a des villes taillées dans la pierre
ou on tombe à g’noux en prière
comm’à Rome ou Jerusalem

“Y a des villes fantomes
remplies de sorcières
Y a des villes chimère
des ranchs au Far West
des fermes nourricières
Toutes sortes d’agglomérations.

“Y a des villes merveille
Rêve de Nice au soleil
Y a des ville-étoile
ports de pêche, petites voiles
ruches d’abeille et hamaux de toile
Mais à Paris, le beau Joe,
–Ollé!–
y savoure, du Beaujolais,
le bouquet violet
Ultra violet
(Outré violé)
Tres.
Tirons un trait.

Y en a qui pêchent

villany__hangulatok_horvath-gabor_bor-kortevel_i_1

d’autres qui prêchent
Y a des voiliers,
des étoiliers
Ya des écoliers qui s’dépêchent
d’pas étudier
en attendant
de déguster
du bout d’leurs lèvres enfiévrées
ou d ‘leur nez malmouché
l’odeur violette
qui m’a grisée
au gout léger (Fernand)
de nouveauté
renouvellé
toutes les années

Il a beau jeu
l’beau Joe, –Ollé!–
Il a tant régné
à nous embrouiller
avec ses Saints-Amours
Il a beau jouer
Le beau Jo, Ollé
son Moulin à vent
tourne incessemment
sa barbe fleurie
ses dents qui sourient
ses filles en atour
de Morgan à Macon
Tous nous danserons
la chanson des chansons
après qu’l’été
s’en est allé
faire un p’tit tour
de l’aut’coté

Chantons, Chanteront- Ayant chanté
Ollé! Ollé!
Avec le joli Joe pas laid
un’ chansonette sur’l’Beaujolais,
pas mal logé ni cajolé (un cageot laid)
dans ce palais palot
de verre(s) à pieds tout décoré
La dive bouteille,(O, Rabelais)
source vermeille
de la beauté,
N’est autre que
ce Beaujolais

Bonté divine en vérité
quelle merveille
Goutons, Divinité, Dix Vins
Buvons en choeur
ce pot de fleur
cet’peau d’chagrin
sans peur ni pleur
a la bonne heure!

Mlle Foie de Gras

Leave a Comment