Par Angèle Laubignat
Voyageurs aventuriers qui devenez nos “Hôtes Particuliers”. Vous faites aujourd’hui que ces demeures soient “habitées”. Pèlerins modernes vous êtes ces voyageurs inspirés. A l’instar de ces “touristes éclairés”, qui parcouraient les chemins de l’Europe vers Saint Jacques de Compostelle, conduisant vos pas vers des rivages d’absolu, cultivant avec un égal bonheur et le temporel et le spirituel en quête de ces vibrations qui impriment la mémoire et fondent le souvenir. Puisse cette invitation au voyage vous permettre de cultiver la beauté de ces valeurs humaines qui font le charme de la vie et sont les sortilèges d’un certain chemin du bonheur intemporel! Philippe Savry

Philippe et Gérard Savry sont les fondateurs du groupe “Les Hôtels Particuliers”, dont toutes les maisons sont inscrites à l’inventaire des monuments historiques ou dans des sites protégés. Leur but est de sauver ces beautés de la ruine, puis de faire partager au plus grand nombre les mêmes sensations, le même bonheur, en exhumant le passé des personnages fameux qui y ont vécu. Les grandes heures de la vie de ces figures célèbres sont souvent légendaires. Il leur plaît de recréer le décor de ces vieille demeures, abbayes, châteaux, pour lesquels ils ont eu d’irrésistibles coups de coeur. L’hôtellerie est un prétexte pour faire revivre et entretenir ces vieilles bâtisses parfois abandonnées par nos contemporains, afin de proposer à leurs hôtes de partager leur passions pour ces lieux historiques, d’y apprécier un séjour de qualité, faisant davantage appel aux valeurs du savoir vivre qu’à de fausses notions de “L’art de vivre” dont certains langages abusent quelque peu. Au-delà de ces valeurs essentielles que sont le bien manger, bien boire, bien dormir, les vieilles demeures sont animées de festivals musicaux tels des orchestres de chambre, duo ou soliste, parfois couplés d’expositions d’art contemporains. Les salles et salons sont merveilleusement adaptés pour ce type de manifestation dont les hôtes sont très friands, toujours avides d’autres nourritures.

Abbaye des Vaux de Cernay Parmi ces merveilles, l’Abbaye des Vaux de Cernay fut édifiée au XIIème siècle par les moines cisterciens, approuvés par le roi Louis VII le Jeune. Ensuite rattachée à Clairvaux, l’abbaye, soutenue par le Pape et l’évêque de Paris, va prospérer au rythme de l’ordre de Citeaux. Pillée à la Révolution et au début du XIXème siècle, elle est ensuite plus ou moins bien protégée par ses propriétaires successifs. C’est la baronne Nathaniel de Rothschild, en 1873, puis son fils Henri qui réussiront à reconstituer l’ancien domaine de 3000 ha et entreprendront la conservation des bâtiments qui pouvaient encore être sauvés. Les ruines de l’église laissent entrevoir la majesté de l’édifice.

Perpétuer la sauvegarde des vestiges de l’abbaye a été le premier objectif de Philippe Savry lorsqu’il reprit ce domaine en 1988. Parfaitement entretenue, elle offre aujourd’hui dans ses bâtiments restaurés de vastes salles de réunions permettant réceptions, séminaires, banquets, animations culturelles, sportives, et de longues promenades dans la vallée de Chevreuse. L’hôtel propose 60 chambres et dispose d’un équipement sportif avec deux courts de tennis, piscine, jacuzzi et “jardins de la forme”, chasse et pêche en étang, promenades en barque, excursions dans les environs: visite des châteaux historiques de Versailles, Dampierre, Breteuil, Anet, golfs et centres hippiques voisins de l’abbaye. Pour les fins gourmets, le restaurant La Table du Prieur et, les dimanches, buffet et brunch au Moulin (l’été) ou au Salon de Chasse (l’hiver). En liaison directe avec l’abbaye, La Ferme dans la Vallée offre 30 chambres dans un cadre champêtre, un chemin longeant l’étang réunit les bâtiments et forme avec ceux des haras un ensemble de 150 chambres dans 10 milles mètres carrés de bâtiments entourés de 65 hectares de prairies et de bois. A moins d’une heure de Paris, on éprouve en arrivant ici un agréable dépaysement, une impression de douce quiétude devant ce grandiose décor planté au coeur d’un vallon boisé de chênes et de hêtres, paré d’un immense étang. Une parenthèse hors du temps.

Château d'ErmenonvilleAutre beauté, le château d’Ermenonville est une “pure folie” au double sens du terme: une Arcadie dont le souvenir de Jean-Jacques Rousseau hante cette maison et ce parc où Le Promeneur Solitaire est venu finir ses jours. Inhuméé la nuit du 4 Juillet 1778 dans l’île des peupliers face au château, ses cendres ont été transférées au Panthéonéon en 1794. A quarante minutes de Paris, c’est merveille de redécouvrir ces lieux qui portent témoignage des préoccupations et de la délicatesse des sentiments du marquis de Girardin, l’honnête homme de ce Siècle des Lumières, qui sut créer autour d’Ermenonville un décor si romantique. Sous les auspices du Promeneur Solitaire, le château propose 64 chambres offrant des séjours confortables dans un site historique où semble se manifester à tout instant l’esprit brillant et subtil du Siècle des Lumières. Pour déjeuner et dîner, le restaurant La Table du Poète, pour se distraire, golf à 15 minutes.

Château de Brecourt Aux portes de la Normandie, entre Vernon et Pacy-sur-Eure, Brécourt est un bel exemple du château Louis XIII construit de brique et de pierre. Ce Vexin Normand sera à la fin du XIXème siècle le motif privilégié des peintres de Corot à Bonnard. Du château, les promenades dans les vallées de la Seine et de l’Eure sont riches de souvenirs historiques et littéraires. Tous les vendredis, le dîner Grand Siècle charme des hôtes heureux de se mettre à table dans l’atmosphère retrouvée, le temps d’une soirée ou d’un week-end, des menus plaisirs de l’Ancien Régime. A moins d’une heure de la capitale, 30 chambres personnalisées de grand confort, piscine et jacuzzi couverts. Autour, de nombreuses excursions: Vernon, Giverny, La Roche Guyon, Chateau-Gaellard, Vascoeil et la route des châteaux et des abbayes.

Château de ChissayTous les châteaux ont une histoire, parfois épique, héroïque, dont la grandeur et le faste des propriétaires demeurent illustres. D’autres, en revanche, ont traversé les siècles avec une sagesse exemplaire, leur seigneur se bornant le plus souvent à administrer le village blotti sous leurs murs et alentours. Chissay est le séjour idéal pour découvrir le merveilleux Val de Loire. Les dîners sont organisés dans la salle des gardes ou dans la salle gothique, plus intime les soirs tranquilles. La table et les vins sont d’inspiration régionale. Chambres et appartements confortables sont meublés dans le style du XIXème, les salles de bains décorées de mosaïques à l’effigie des personnages de l’histoire de France qui marquaient les différentes époques de ce lieu. Toutes les fenêtres ouvrent sur la campagne et les arbres d’un parc de 10 hectares. Piscine chauffée l’été, équitation, chasse, pêche, promenades cyclistes, golf, excursions aux châteaux de la Loire, en Sologne.

L'Abbaye de Villeneuve À dix minutes de Nantes, l’Abbaye de Villeneuve a conservé le superbe colombage de sa charpente d’antan, les plafonds à la française du Grand Salon, les cheminées de pierre. L’austérité monacale du lieu s’estompe sous le charme du décor élégant et de l’accueil chaleureux. Les vingt chambres et appartements de grand confort ont conservé leur décor authentique. Les parties communes et classiques sont en parfaite harmonie avec l’ordonnance du bâtiment. Au départ de Nantes, de nombreuses excursions en Bretagne et en Vendée, sur la route des Chouans.

hotel-du-general-elbeeSitué près du vieux port de l’île de Noirmoutier et dominé par le château médiéval, énorme bâtisse rectangulaire avec ses quatre tours d’angle et ses échauguettes, l’Hôtel du Général d’Elbée est une belle demeure du XVIIIème dont les chambres évoquent celles des maisons de nos aïeux. Dans le jardin intérieur, une piscine est à la disposition des hôtes, et alentour de nombreuses plages sont autant de rivages différents tout autour de l’île. Les trente chambres de l’hôtel sont décorées de jolis meubles provinciaux. On trouve à proximité cinémas, restaurants, discothèques et les équipements sportifs pour l’équitation, la voile, le tennis, le tir à l’arc et de petites croisières en mer.

À la Guérinière, l’île de Noirmoutier shotel-punta-larae rétrécit avant de s’épanouir devant la baie de Bourgneuf. C’est dans une pinède, sur cette langue de terre d’à peine un kilomètre de large, qu’à été construit, face à l’Atlantique, le village-hôtel de Punta Lara. “La Pointe de la Loire” cache dans la dune, au milieu de tamaris, quinze maisons vendéennes, tel un village oasis. L’hôtel offre tous les agréments de la vie de plein air: piscine, sauna, yoga, tennis, planche à voile, tir à l’arc, pêche en mer, mini-croisières vers les îles voisines du ponant. Au restaurant l’Atlantide ou au grill près de la piscine, fruits de mer et poissons sont au menu: les pêcheurs du port de Noirmoutier en l’île et ceux de l’Herbaudière sortent en mer inlassablement.

Au sud de la France, protégé pchateau-d-arpaillarguesar d’épais murs, le Château d’Arpaillargues cache le charme et la douceur d’un logis seigneurial de Provence. Aujourd’hui rajeuni et restauré, le château d’Arpaillargues n’est pas seulement un lieu de mémoire mais une demeure élégante et discrète au coeur de la campagne de l’Uzège, une halte paisible à 4 kilomètres d’Uzès. Dès les beaux jours, les repas sont servis dans la cour du château, à l’ombre des grands arbres mais, aux premiers frimas, les superbes salles à manger aux voûtes et aux murs de pierre brute vous accueilleront alors que crépite un feu de cheminée. L’hôtel dispose de deux appartements et de 25 chambres, de deux salles de séminaires, restaurant, tennis, piscine avec grill. À quelques minutes, golf, canoe kayak, Uzès et ses musées, artisanat d’art, bord de mer, la Camargue, les Cévennes et la Provence des Festivals.

Hôtel d'EntraiguesÀ Uzés, L’Hôtel d’Entraigues, construit au XVème siècle par les membres d’une famille aristocratique originaire du Vivarais, a été restauré dans son aspect du XVIIIème et équipé du confort d’aujourd’hui. Son restaurant les Jardins de Castille, sa terrasse panoramique en font un lieu de séjour séduisant. Il propose 19 chambres climatisées au coeur de la vieille ville, mais avec calme et soleil ainsi qu’un espace forme, piscine, sauna, spa, parking et garage privés.

Enfin, toujours au coeur d’Uzès, Blanche de Calafin est un ensemble de maisons anciennes rénovées et dotées d’un excellent confort. Elle offre la possibilité d’un séjour avec ou sans le service hôtelier: 20 chambres et studios appartements climatisés permettant “l’Hôtel en Liberté”, un service hôtelier à la carte.

Ces vieilles bâtisses et demeures, remarquablement restaurées et entretenues, sont un hommage au savoir-vivre français, un pèlerinage de passions pour la vieille pierre, l’histoire et ses trésors, des découvertes inoubliables…

Les Hôtels Particuliers
30, rue des Francs Bourgeois
75003 Paris, FRANCE
Tel.  +33 (1) 48 04 86 28
Fax +33 (1) 48 04 57 97

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here