“La Couronne du Destin”: des marionnettes ou de vrais géants ?

0
141
Kathy et Gorla

Par Angèle Laubignat

Après une superbe prestation au New Victory Theatre, “La Couronne du Destin” a laissé New York pour s’envoler vers son pays natal, le Canada.

Fondée en 1971 par les étudiants de l’Université du Québec, le Théâtre Sans Fil s’inspire de l’ancienne tradition japonaise du théâtre Bunkaru et de ses techniques pour animer un groupe de marionnettes géantes. Vue leur taille immense – certaines font plus de 2 mètres – les marionnettes ne sont pas actionnées par des fils mais suivies de très près par leur marionnettiste respectif, sachant qu’il en faut parfois deux pour animer une même poupée de soie et papier mâché. Grâce a cette savante technique, qui nécessite une parfaite coordination, leur aspect humain est encore plus frappant, a tel point qu’il est parfois difficile de différencier les faux des vrais acteurs dans ce monde de géants !

Flora

Les adultes sont fascinés par ce remarquable tour de force, les enfants subjugués par l’aspect parfois terrifiant des personnages. La pièce est remarquablement bien montée, les effets spéciaux sont inattendus et pimentent astucieusement cette histoire des anciens temps.

La Couronne du Destin“est inspirée d’aventures et d’évènements historiques tirés de légendes et de contes écossais. Katie, l’héroïne du conte, supplie son père, Tom McBaird, de lui raconter une histoire. Il imagine alors un tel conte que Katie se retrouve plongée au coeur de l’épopée, parmi ses ancêtres, des elfes et des monstres finalement gentils…

Les Elfes de Couronnes du destin

C’est une rareté de voir des enfants si attentifs , cette pièce et ses marionnettes forment un spectacle qui ne peut que donner goût au théâtre. Après elle, les enfants voudront y retourner, et les parents aussi.

La Couronne du Destin” est une coproduction avec le Festival International des Enfants, Écosse.

Elle est écrite par Henriette Major et produite par André Viens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here